[./deesses_hindoues.html]
[./dieux_hindous.html]
[./mythes_hindous.html]
[./deesses_hindoues.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Devi


Déesse-mère aux multiples incarnations, Devi, appelée aussi Mahadevi ("grande déesse") peut être bienveillante ou redoutable. Dans ses différentes formes, elle apparaît souvent comme la femme de Shiva.
En tant que Parvati, "fille de la montagne", Uma, "lumineuse", Gauri, "ensoleillée", elle est avant tout la mère protectrice et l'épouse modèle, la réincarnation de Sati, "la fidèle", qui s'est immolée par amour lors du sacrifice de Daksha. Ayant su gagner à nouveau l'amour de Shiva par une ascèse extrêmement rigoureuse, ignorant l'apparence repoussante du dieu, elle est devenue Mahavidya, "suprême connaissance".
Afin de combattre les démons qui assaillent les hommes, elle prend l'apparence de Durga, "l'inaccessible". Sous la forme de Kali, "la noire", elle incarne le pouvoir destructeur de Shiva Mahakala, "le grand temps".
On trouve également en Devi de multiples déesses locales, telles que Manasa, déesse bengalie du Venin, qui règne sur les serpents et inspire les guérisseurs, ou Mariyamman (jeune bra&hmane épousée par la ruse et qui se suicida) et Sitala, invoquées lors d'épidémies et auxquelles sont offerts de nombreux sacrifices d'animaux (poulets, chèvres, buffles...). Autre visage de la déesse, celui de Kanya Kumari, "la vierge demoiselle", qui incarne l'éternelle fiancée de Shiva résidant dans le temple de Suchindram. Qualifiée de Parashakti, "énergie suprême", elle y cristallise les vertus infinies de la chasteté, permettant de détruire n'importe quel pouvoir maléfique.
Enfin, l'un de ses aspects remarquables est celui de Minakshi, "aux yeux en forme de poisson", princesse-déesse d'origine pré-hindoue, tutélaire de Madurai en Inde du Sud, où un festival grandiose célèbre chaque année son mariage avec Shiva Sundareshvara, "dieu de beauté". Elevée en guerrière émérite, elle régna à la suite de son père, conquérant le mond entier jusqu'au jour où, parvenue devant Shiva, dans l'Himalaya, elle fut envahie de timidité et d'une pudeur féminine.