[./mythes_grecs.html]
[./creatures_grecques.html]
[./arbres_genealogiques_grecs.html]
[./deesses_grecques.html]
[./heros_grecs.html]
[./dieux_grecs.html]
[./mythes_grecs.html]
[./iliade.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Psyché et Eros
     


Psyché était l’une des trois filles d'un roi. Tous les sujets de son royaume se pressaient autour d'elle pour admirer sa beauté, et ils lui rendaient même un culte, oubliant les marques de dévotion qu'ils devaient à Aphrodite. Jalouse, la déesse ordonna à Éros de la rendre amoureuse du mortel le plus méprisable qui fût. Cependant, alors que le dieu s'apprêtait à mener à bien sa mission, il tomba lui-même amoureux de Psyché en se blessant de l'une de ses propres flèches.
Psyché, alors que ses sœurs avaient épousé de riches personnages, refusait tous les prétendants. Fort soucieux, le roi son père consulta l'oracle d'Apollon, qui lui ordonna de vêtir sa fille en noir et de l'accompagner du haut d'une colline, où un serpent hideux viendrait s'unir à elle. Malgré son désespoir, le roi exécuta les ordres des Dieux et abandonna Psyché. Alors s'éleva un doux vent, et le souffle de Zéphyr transporta la jeune fille dans les airs pour la déposer saine et sauve dans une prairie, où elle s'endormit.
Le lendemain, lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle se trouvait dans le jardin enchanté d'un palais d'or et d'argent incrusté de pierreries. Elle s'approcha, inquiète et curieuse, de la demeure inconnue et entendit le son d'une voix, qui l'invitait à pénétrer dans la riche demeure ; elle poussa la porte et trouva dans des salles luxueuses un bain tout préparé, un dîner et un lit somptueux, où elle s'étendit au commencement de la nuit. Elle se rendit compte, peu après, d'une présence à ses côtés, et elle crut que c'était le mari dont lui avait parlé l'oracle. Éros, car c’était lui, demanda à Psyché de ne pas tenter de connaître son identité. La jeune femme obtint bientôt la permission de regagner quelques jours ses foyers et de revoir ses parents. Mais ses sœurs, jalouses de la voir si heureuse la raillèrent en déclarant que le mystérieux amant n’était rien d'autre qu'un monstre. Piquée par la curiosité, elle profita du sommeil de son amant pour allumer une lampe et percer le mystère. Une goutte d'huile tomba sur l'épaule du dieu qui se réveilla et, furieux, s'enfuit.
Psyché essaya alors de retrouver son amant et erra de temple en temple. Enfin, elle parvint au palais d'Aphrodite qui l'y retint et la soumit à toutes sortes d'épreuves : trier un tas de grains mélangés, lui apporter de la laine de moutons à la toison d'or, chercher de l'eau du Styx et enfin, demander à Perséphone une parcelle de sa beauté, à mettre dans une boîte. Aidée à des fourmis et à un aigle, Psyché triompha de toutes les épreuves, mais la curiosité la perdit à nouveau : elle ouvrit la boîte et aussitôt, tomba dans un profond sommeil.
Pendant ce temps, enfermé dans le palais de sa mère, Éros mourait d'amour pour la belle Psyché, jusqu'au jour où il réussit à s'envoler par une des fenêtres de la demeure, et, lorsqu'il eut retrouvé son épouse endormie, il l'éveilla d'une légère piqûre de ses flèches. Devant tant d'amour, Aphrodite ne resta pas insensible. Hermès ravit Psyché à la Terre et la déposa dans le palais des dieux, où elle but l'ambroisie et le nectar, qui lui conférèrent l'immortalité.
Ainsi, pour toujours, elle put rester unie à l'Amour, à qui elle donna une fille, Volupté.